DÉMARCHE ARTISTIQUE

 

Ma vie quotidienne est teintée d’une surabondance de sensations, de mots, d’attentes, de codes et de significations préétablies; foisonnement ininterrompu de pensées en arborescence, parcouru de temps à autre de courts-circuits.

Ma démarche artistique, s’il en est une, est incertaine.

Le froissement du papier fin, l’odeur de l’encre et de la colle, les coups de pinceau, les couleurs jetées, l’eau vaporisée, le déchirement du papier, le désordre généré par mes gestes suspendent mon flux de pensées. Cette mécanique du corps me met à distance de moi-même, de mes représentations, de mes volontés et de mon contrôle.

 

C’est un dédoublement qui persiste jusqu’à une sensation d’unité, d’équilibre, d’étrangeté ou de surprise.  Jusqu’à une évocation ou un vide.

Le plus souvent, je ne sais pas de quoi ces tableaux sont les clichés.  Ce sont des images intérieures hors de ma pensée. La signification est postérieure à ma production.

 

Les histoires appartiennent à ceux qui regardent.

BIOGRAPHIE

Née le 22 novembre 1978 à Rimouski, j’ai grandi entre les livres, la nature, le piano, les pinceaux et les voyages. Mon parcours éclectique est marqué par une soif insatiable d’expérimenter, de comprendre, d’être utile.

 

Titulaire d’une maîtrise dans le domaine de la biologie évolutive, d’une formation de 2e cycle en éthique et d’une formation en piano classique, et ayant œuvré dans différents domaines du réseau de la santé et des services sociaux, de la recherche, de l’éthique et de la biologie, j’ai toujours tenté de préserver un espace pour la musique et l’art.

 

D’abord initiée à la peinture à l’huile par Mme Paulette Laforest pendant 5 années, j’ai pu effleurer l’histoire de l’art et différentes techniques artistiques lors de ma formation collégiale dans le cadre du DEC intégré en sciences, lettres et arts. Plus récemment, j’ai eu le privilège d’apprendre le travail du papier de soie et de l’encre grâce à Mme Linette Arsenault, avant son décès en août 2018. Elle m’a donné l’élan qui me porte jusqu’à aujourd’hui.

 

Mon parcours en art a ponctuellement été entrecoupé par mes nombreuses occupations et mes voyages à l’étranger, mais je ne peux me résoudre à ne faire qu’une chose. Le monde est riche et appelle à être exploré; toucher à tout, ouvrir les possibles, être dépassée par la complexité de ce qui se présente à notre regard. Mon approche de la peinture se nourrit de ce vertige, de cette insuffisance et de ces limites. Elle se nourrit du hasard, du langage et de la science.